frapper les femmes ?

Publié le par Fm74

Question

Pourquoi les musulmans ont-ils le droit de frapper les femmes ?

Fetwa

Louange à ALLAH et Paix et Salut sur Son Prophète. Cher frère: Il est connu qu'ALLAH Le Très Haut a légiféré des lois et édicté des règles de conduite de façon que cela garantisse aux serviteurs la réalisation entière de tous leurs intérêts dans toutes leurs affaires. Nul doute que l'une des priorités dont la Chariâ s'est occupée de façon particulière est la préservation de la relation conjugale. La Chariâ a entouré cet édifice (conjugal) par une muraille de lois pour affermir ses soutiens et établir ses fondations d'une manière complète et parfaite. D'ailleurs c'est tellement évident pour toute personne ayant un minimum de connaissances des motifs des règles légales et des principes de la législation. Sans entrer dans les détails, la règle confirmée de la Chariâ est la suivante: "Acquérir les avantages - pour les serviteurs - et les compléter. Ecarter les perversions - loin d'eux - et les atténuer". Si on a su cela, alors il faut savoir que la Chariâ a traité la conjoncture de mésentente et de désaccord entre les époux. Elle a repartit cette conjoncture de désaccord en plusieurs cas de figure. On prend le cas qui intéresse notre questionneur: "Le verdict concernant le fait de frapper l'épouse et quand est-ce que c'est permis?" La réponse est: ALLAH a interdit aux deux époux - et à toutes les créatures - l'injustice et la transgression. Nul doute que le fait de frapper l'épouse sans aucune raison légale est un préjudice pour elle ainsi qu'une transgression de ses droits. Car parmi ses droits selon la Chariâ c'est le traitement et la cohabitation avec bienséance. ALLAH dit: "Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance." [2/228] ALLAH dit aussi: "Et comportez-vous convenablement envers elles." [4/19] ALLAH a interdit à l'époux de maintenir (retenir) son épouse sous sa puissance maritale dans l'intention de lui nuire et de lui porter préjudice et a appelé cela une injustice et un préjudice. ALLAH dit: "Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort: Vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même." [2/231] Il a été confirmé que le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam a dit: "Ne te fais pas de mal et ne fais pas de mal à autrui."(Ahmed, Darakoutni) Sur ce, le fait de frapper l'épouse sans aucun motif est une transgression et une injustice interdites par la Chariâ. Le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam a rapporté qu'ALLAH Le Très Haut dit: "O! Mes Serviteurs! Je Me suis interdit l'injustice et Je l'ai interdit entre vous. Alors ne vous faites pas de tort." (Muslim) Néanmoins il y a des situations où il est permis à l'époux de frapper sa femme. Dans ce cas il faut tenir compte des règles légiférées par la Chariâ. ALLAH cite dans le Coran qu'il est permis à l'époux de frapper son épouse quand cette dernière devient rebelle vis à vis de lui. Car l'obéissance de l'épouse à son mari est une obligation certifiée par le Coran, la Sunna et le Consensus des Oulémas. ALLAH dit: "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'ALLAH accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit-être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'ALLAH. Et quand celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car ALLAH est certes, Haut et Grand." [4/34] Donc quand il y a rébellion de la femme contre son époux, la Chariâ a prescrit un remède général et convenable. C'est le suivant: 1/ Le conseil et la prédication: L'époux doit lui faire la morale, l'exhorter à faire le bien et lui rappeler que son obéissance est une obligation légalisée par la Chariâ. Il fait cela tantôt avec douceur et indulgence; tantôt avec réprimande, selon la situation. 2/ L'éloignement dans le lit: Si elle n'écoute pas favorablement ses conseils, alors il peut passer à la deuxième étape qui est la séparation des corps dans le lit. C'est à dire qu'il lui tourne le dos dans le lit et fait comme si elle n'existait pas. Tout cela pour lui montrer qu'il est faché contre elle et qu'il n'est pas satisfait de son comportement. Quant il épuise ces deux étapes (à condition qu'il ait prodiguée tous ses efforts) sans que la situation ne s'améliore, alors c'est seulement là qu'il peut la frapper, pour la punir en tenant compte des points suivants: A/ Que le cognement ne soit pas fort ou affligeant mais juste pour la punir et l'éduquer. Il ne doit pas lui faire du tort. B/ Il ne doit pas la frapper sur son visage. C/ Il ne doit pas l'insulter avec des propos obscènes au indécents. D/ Que son intention - quand il la frappe - soit que son épouse revienne à de bons sentiments et réalise que l'obéissance à son époux est une obligation religieuse. Il ne faut pas que son intention soit la vengeance d'elle. E/ Qu'il cesse ces mauvais traitements dès-que le but à atteindre se réalise c.à.d. qu'elle cesse sa rébellion. Nous vous rappelons ce sermon du Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam pendant le Hadj de l'adieu: "Je vous recommande de bien traiter les femmes car elles sont des "prisonnières" chez vous. Et vous ne pouvez rien faire d'autre que de les bien traiter. Mais si elles commettent un péché capital alors vous devez, vous en éloignez d'elles dans leurs lits (leurs tourner le dos) et les frapper mais sans les affliger. Si elles vous obéissent alors ne cherchez plus de voie contre elles. Allons, vous avez des droits sur vos épouses et vos épouses ont des droits sur vous …" [Tirmidhi] Le Compagnon Mouawiya Ibn Hida a dit: "J'ai interrogé le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam: "Quels sont les droits de la femme de l'un de nous sur lui?" Il a dit: "Tu lui donnes à manger quand tu manges, tu lui offres des habits quand tu t'achètes des habits. Tu ne dois pas frapper le visage. Tu ne l'insultes pas. Tu la délaisses (en t'éloignant d'elle) mais en restant dans la maison." (Abou Dawoud) Nous rappelons que les époux doivent-êtres à l'origine très aimables, très doux et très cléments l'un vis à vis de l'autre. Et qu'ils doivent faire l'impossible pour éviter cette délicate situation. Ce qui peut aider dans ce domaine c'est de fermer les yeux sur quelques fautes qui ne sont pas graves (selon la Chariâ) et d'être tolérant l'un envers l'autre. AH! S'ils pouvaient étudier la vie du Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam, ce serait la meilleure des choses car c'est notre exemple à suivre. Notre mère Aïcha a dit: "Le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam n'a jamais frappé avec sa main, ni un esclave ni un animal." ALLAH Le Très Haut Sait mieux.

Moufti: Le centre de la fetwa est présidé par D. Abdallah Al Fakih

Publié dans Banque de fatwas

Commenter cet article