fumer

Publié le par FM74

Question

Cher frère... Merci bien pour votre magnifique site web.
Est-ce que l’Islam interdit de vendre  le tabac ?
Qu’est-ce que dit la Chariâ à propos de ce genre de commerce ? Au revoir.

Fetwa

     Louange à ALLAH et Paix et Salut sur Son Prophète.
Cher frère :
Il est illicite selon la Chariâ de fumer la cigarette. Cette interdiction  est signifiée par le Coran et la Sunna à cause des dommages destructifs qu’elle cause.
ALLAH dit : « Ils t’interrogent sur ce qui leur est permis. Dis : "Vous sont permises les bonnes nourritures... » (5 / 4 )
ALLAH dit aussi : « Ô les croyants ! Mangez des ( nourritures ) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez ALLAH, si c’est Lui que vous adorez. »     (2 / 172 )
Également ALLAH  nous informe sur le dessein de l’envoi de Son Messager : « Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises... » (7 / 157 )

Il est évident que si on interrogeait une personne sage:  Où est-ce qu'elle place la cigarette, parmi les bonnes choses ou les mauvaises ?
Il est indéniable que toute personne sensée répondrait que la cigarette est exécrable et mauvaise !
Le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Il ne faut pas causer du tort, ni à soi-même, ni à un autre. » ( Malek )
Il a été confirmé par le témoignage de médecins spécialistes que la cigarette est la cause de neuf cas sur dix du cancer des poumons ; de même qu’elle est l’une des causes de maladies graves du cœur, du cerveau, des poumons ainsi que  de l’impuissance sexuelle.
Des médecins célèbres ont déclaré qu’il faut considérer la nicotine contenue  dans le tabac comme une drogue dangereuse pareille à l’héroïne et à la cocaïne. 
Certains gens sont vraisemblablement induits en erreur par la publicité qui leur fait croire que les cigarettes, à faible taux de nicotine, ne causent pas de mal ou que leur dommage est minime. Ce qui est absolument faux !
Car le président du cabinet de contrôle sanitaire, au sein du gouvernement britannique - William Donaldson - a déclaré que les cigarettes - que les producteurs prétendent à faible taux de nicotine - sont vraisemblablement responsables de l’augmentation des cas d’atteinte d’un genre rare de cancer des poumons. Et le fait d’attribuer à certaines cigarettes qu’elles sont à faible taux de nicotine est grave ! C’est une expression qui trompe le fumeur car elle insinue qu’elle  occasionne moins de tort à sa santé.
En outre que le tabac détruit le corps - ce qui est une responsabilité dont il ne peut disposer à sa guise en lui causant du tort - il est aussi un gaspillage de l’argent au sujet de qui il va être interrogé le Jour du Jugement Dernier !  Comment l’a-t-il acquis ? Et en quel usage l’a-t-il dépensé ?
Le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit :  « ALLAH vous a proscrit la désobéissance des mères, l’enterrement des filles vivantes ainsi que d’interdire (l’aumône) et de la demander. IL vous a abhorré les commérages, de poser trop de questions et le gaspillage de l’argent. » (Boukhari et Muslim)

Si vous voyez un homme brûler de l’argent, vous ne douteriez pas un seul instant que c’est un fou !
Le fumeur fait parfaitement la même chose malheureusement personne ne s'en soucie ! Nous invoquons ALLAH qu'IL nous guide vers le droit chemin.
Ce verdict est général à tous les genres de tabac que ce soient les cigarettes ou le narguilé. Le fumeur n'est pas excusé  par son allégation qu’il ne peut  pas  s’arrêter (de fumer).
Car l’abandon est généralement envisageable d’autant plus que beaucoup de fumeurs ont définitivement arrêté. Cela demande seulement d’avoir une résolution forte.
Pour conforter  cette décision (d’arrêter), il faut que le fumeur soit convaincu que c’est un péché dont il doit se repentir et non pas une habitude qu’il a le choix d’accomplir ou d’abandonner.
Enfin nous vous rappelons cette règle fondamentale - dans notre Chariâ - :
« Quand la Chariâ interdit une chose, elle interdit aussi sa vente. »
 
                                ALLAH Le Très Haut Sait mieux   

Moufti: Le centre de la fetwa est présidé par D. Abdallah Al Fakih

Publié dans Banque de fatwas

Commenter cet article