Importance du jeûne

Publié le par FM74

LA PLACE DU JEUNE DANS L'ISLAM

Le jeûne du mois de Ramadan est un des cinq piliers de l'Islam

Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'Islam a eté bâti sur cinq piliers : L'attestation qu'il n'y a de dieu que Allâh et que Mohammad est l'esclave et le Messager d'Allâh, la prière, l'aumône légale, le pèlerinage à la Mecque, le jeûne de Ramadan". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit aussi : "Les anses de l'Islam sont de trois sortes. Quiconque néglige l'un d'eux est un mécréant manifeste et mérite la mort. Ce sont : L'attestation qu'il n'y a de divinité qu'Allah, l'accomplissement de la prière rituelle et le jeûne du mois de Ramadan". (Abou Ya'la)

Quiconque a rompu le jeune pendant le mois du Ramadan sans excuse alable a commis un crime grave

Le Prophète a dit, en décrivant un rêve qu'il avait fait : "Jusqu'à que je sois sur la montagne où j'entendis des voix graves, je demandai "A qui sont ces voix ?"
On me dit : "C'est le cri des gens qui sont dans le feu de l'Enfer."
Alors on m'emmena dans un autre endroit et j'y vis des gens pendus à des ficelles avec le coin de leur bouche déchiquetée et tâchée de sang.
Je dis alors "Qui sont-ils ?"
On me répondit : "Ce sont des gens qui ont rompu le jeûne avant que ce ne soit l'heure""
. (Hadith Sahih al-Targhib, 1/420)

Al Hafiz al-Dhahabi (Puisse Allâh le bénir) dit : "Parmi les croyants, il est bien indiqué que quiconque ne jeûne pas pendant le mois du Ramadan sans une excuse valable est pis que celui qui a commis un adultère on encore celui qui boit. On doute même si c'est un musulman. On le considère comme une hérétique et une dissolu".

Ibn Tamiyyah (Puisse Allâh le bénir) nous dit : "Si on ne jeûne pas pendant le mois du Ramadan en sachant que ce n'est pas licite, mais en le rendant licite pour soi-même, tuez-le, s'il ne le fait pas car qu'il réagit de manière amorale (s'il considère que ce n'est pas licite) alors punissez-le de ne pas avoir jeûner". (Majmou' al-Fatawa 25/265)

 

LES MERITES DU JEUNE

Seul Allâh (تعالى) connait la véritable récompense du jeûne

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh honoré et glorifié a dit : "Tout ce que fait le fils d'Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense". Le jeûne est un bouclier (contre le feu et l'Enfer). Quand l'un de vous jeûne, qu'il s'abstienne de dire des choses obscènes et d'élever la voix. Si quelqu'un l'insulte ou le provoque au combat, qu'il se contente de dire : "Je suis en état de jeûne". Par Celui qui tient l'âme de Mohammad dans Sa Main, la mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Allâh une meilleure odeur que le musc. Le jeûneur connaît deux joies : Quand il rompt son jeûne il se réjouit et, quand il rencontre son Seigneur, il se réjouit de son jeûne". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Telle est la version d'Al-Boukhàri. Dans une autre version de lui, il est ajouté : "Il renonce pour Moi à son manger, à son boire et à ses désirs charnels. Le jeûne est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense. La bonne action est payée par dix fois sa valeur".

Dans une autre version de Mouslim : "Toutes les œuvres du fils d'Adam voient se multiplier la valeur de leur salaire. La bonne action est payée par dix à sept cents fois sa valeur. Allâh exalté dit : "Sauf le jeûne. Il est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense. Il renonce en effet à cause de Moi à ses désirs charnels et à son manger". Le jeûneur à deux joies : Une fois quand il rompt son jeûne et une autre quand il rencontre son Seigneur. La mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Allâh une meilleure odeur que le musc".

Le Paradis comporte une porte pour les jeûneurs nommée ريان [Rayyân]

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui réunit deux bonnes actions au service d'Allâh, s'entend appeler à partir des portes du Paradis : "Ô esclave d'Allâh! Voilà une bonne chose que tu viens de faire". Celui qui fait partie des pratiquants fervents de la prière est appelé à partir de la porte de la prière. Celui qui fait partie des volontaires fervents à la guerre sainte est appelé à partir de la porte de la guerre sainte. Celui qui fait partie des pratiquants fervents du jeûne est appelé à partir de la porte dite "du Rayyan" et celui qui fait partie des dispensateurs fervents d'aumônes est appelé à partir de la porte de l'aumône".
Abou Bakr (رضي الله عنه) dit :
"Ô Messager d'Allâh! Que mon père et ma mère te servent de rançon! Il suffit d'être appelé à partir de l'une de ces portes pour être sûr du succès (d'entrer au Paradis)? Est-il possible que quelqu'un soit appelé à partir de toutes ces portes à la fois?"
Il dit : "Oui et j'ai bon espoir que tu sois l'un d'eux". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Sahl Ibn Sa'd (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'une des porte du Paradis s'appelle "Rayyan". C'est par elle qu'entrent les jeûneurs au jour de la résurrection. Nul autre qu'eux ne passe par cette porte. On dira alors : "Où sont les jeûneurs?", et les jeûneurs se lèveront (de leurs tombes). Aucun autre qu'eux n'entre par cette porte. Quand tous les jeûneurs seront passés par cette porte, on la ferme pour que personne ne l'emprunte après eux". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le jêune éloigne de l'Enfer

Selon Abou Sa'id Al Khoudri (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Chaque fois que quelqu'un jeûne un jour par amour d'Allâh, Allâh éloigne à cause de ce jour son visage du feu de l'Enfer d'une distance égale à ce qu'on parcourt en soixante dix ans". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le jeûne préserve de l'enfer, tel un bouclier au combat". (Ahmad)

Abou Saïd Khoudri rapporte que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Durant chaque jour et chaque nuit du Ramadan, Allâh libère de nombreuses âmes de l'enfer, et chaque jour et chaque nuit, tout musulman verra une de ses invocations exaucée". (Al-Bazzâr)

Le jeûne intercedera le Jour du Jugement

'Abdallah Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) rapporte : "L'envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit :"Le Jeûne et le Coran intercèderont en faveur du serviteur le Jour de la Résurrection. Le Jeûne dira : "Mon Seigneur ! je l'ai empéché de se nourrir et de satisfaire son désir, prends moi donc comme intercesseur en sa faveur. Et le Coran dira : "Je l'ai empêché de dormir la nuit, prends moi donc comme intercesseur en sa faveur. Et ils intercèderont". (Ahmad)

Le jeûne du Ramadan absout les péchés

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque jeûne le mois de Ramadan poussé par sa foi et dans l'espoir de la récompense divine, Allâh l'absout de tous ses péchés passés". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu'au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu'au Ramadan prochain, tous ont un effet absolutoire si on évite les graves péchés". (Mouslim)

L'invocation du jeûneur est exaucée

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'invocation de celui qui jeûne sera exaucée chaque fois qu'il rompt son jeûne". (Ibn Mâja)

Abou Saïd Khoudri rapporte que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Durant chaque jour et chaque nuit du Ramadan, Allâh libère de nombreuses âmes de l'enfer, et chaque jour et chaque nuit, tout musulman verra une de ses invocations exaucée". (Al-Bazzâr)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Trois personnes ne voient pas leurs invocations rejetées : celui qui jeûne jusqu'à la rupture du jeûne, l'Imâm juste, et l'invocation de la victime de l'injustice est élevée par Allâh au-dessus des nuages et les portes du ciel s'ouvrent devant elle et le Seigneur dit : "Par Ma Puissance et Ma grandeur, Je te secourrai ne serait-ce qu'après un délai"".

Celui qui donne à manger au jeûneur pour la rupture de son jeûne

Selon Zeyd Ibn Khâled Al-Jouhani (رضي الله عنه) , le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui assure à un jeûneur son repas de rupture du jeûne, a le même salaire que lui sans toutefois rien diminuer du salaire du jeûneur". (At-Tirmidhi)

Autres mérites du mois de Ramadan

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand arrive le mois de Ramadan, on ouvre les portes du Paradis, on ferme celles de l'Enfer et des démons sont mis aux fers". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Lorsque vient le mois de Ramadan, tout démon est enchaîné. Toutes les portes de l'enfer sont fermées et toutes les portes du Paradis sont ouvertes. On appelle : ô Toi qui veut faire du bien, accours ! Ô toi qui veut faire du mal, cesse !. Cet appel est renouvelé chaque soir et chaque soir Allâh sauve de l'enfer un certain nombre de Croyants". (At-Tirmidhi)

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le mois de Ramadan est arrivé; un mois bêni pendant lequel Allâh vous a prescrit le jeûne; pendant ce mois, les portes du ciel sont ouvertes et les portes de l'enfer sont fermées et les diables sont enchaînés ; et il y a dans ce mois une nuit qui vaut plus que mille nuits (d'adoration), celui qui ne gagnera pas le bien de cette nuit, sera perdant". (An-Nasâi)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le Ramadân est venu à vous! C'est un mois de bénédiction. Allâh vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde. Il pardonne les fautes et Il exauce les demandes. Allâh vous regarde rivaliser d'ardeur dans ce but et Il se vante de vous auprès de Ses anges. Montrez à Allâh le meilleur de vous-mêmes, car est bien malheureux celui qui est privé de la miséricorde d'Allah, Puissant et Majestueux". (Ibn Mâja)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit aussi : "C'est le mois de la patience, et la récompense de la patience est le Paradis. C'est le mois du don. C'est un mois dans lequel les ressources du croyant augmentent. Un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est pardon et la fin affranchissement du feu de l'Enfer". (Al-Bayhaqi)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit aussi : "Lorsqu'arrive la première nuit du mois de Ramadân, Allâh ordonne à son Paradis : "Prépare-toi et embellis-toi pour Mes serviteurs qui viendront bientôt dans Ma demeure et Ma générosité se reposer des peines du bas monde"". (Al-Bayhaqi)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si les serviteurs savaient quelle est la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l'année entière fût Ramadan ". (Al-Bayhaqi)

Salmân (رضي الله عنه) a dit : "Au dernier jour du mois de Cha'ban, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) nous fit ce discours : "Ô hommes! Un mois magnifique et béni s'approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure que mille mois. Allâh a fait de son jeûne une prescription et de ses prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois, s'approche d'Allâh, par un acte de charité, est semblable à celui qui s'acquitte d'une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et quiconque s'y acquitte d'une devoir prescrit, est semblable à celui qui s'acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C'est le mois de la patience, et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le mois du réconfort et un mois où les biens du croyant seront augumentés. Celui qui y donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, cet acte lui vaudra une absolution de ses péchés et une préservation du Feu et aura la même récompense que lui sans que rien ne soit diminué de la récompense du jeûneur".
On lui demanda : "Ô Messager d'Allâh, mais nous ne sommes pas tous capables de donner au jeûneur de quoi rompre son jeûne?".
Il répondit : "Allâh accorde cette récompense à quiconque donne à un jeûneur ne serait-ce qu'une datte, ou d'une gorgée d'eau ou du lait coupé d'eau. C'est un mois dont son début est une miséricorde, son milieu une absolution et son dernier une préservation du Feu. Quiconque y allège le travail de son esclave, Allâh l'absout et le préserve du Feu. Multipliez-y quatre choses : deux pour satisfaire à votre Seigneur et deux dont vous ne saurez passer outre. Les deux premières sont l'attestation qu'il n'y a d'autres divinités que Allâh et l'imploration de Son pardon. Les deux autres sont : la demande à Allâh pour vous accorder le Paradis et le refuge contre le Feu. Quiconque donne à boire à un jeûneur, Allâh l'abreuvera de mon bassin une gorgée de sorte qu'il n'éprouve la soif jusqu'à son introduction au Paradis". (Ibn Khouzayma)

Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "J'ai vu en songe un homme de ma communauté, haletant de soif. Toutes les fois qu'il se présente pour boire à un bassin, il en est chassé. Son jeûne de Ramadan est venu étancher sa soif". (Tabarani)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "C'est un mois où vous êtes les Invités d'Allâh et Ses honorés".

Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Les parchemins d'Ibrâhim (عليه السلام) ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thorah a été révélée six jours après le début de Ramadan. L'Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadan. Enfin, la révélation du Coran a débuté pendant les dix derniers jours de Ramadan".

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Ma communauté a obtenu cinq choses que nul autre Prophète n'a obtenues [pour sa communauté] avant moi : le premier jour de Ramadan, Allâh leur accorde Son regard et celui qu'Allâh regarde ne sera jamais châtié. L'odeur de leurs bouches le soir est préférable auprès d'Allâh au parfum du musc. Les anges demandent pardon pour eux chaque jour et chaque nuit. Allâh ordonne à Son Paradis : prépare-toi et pare-toi pour Mes serviteurs qui vont bientôt se reposer de la peine de la vie du bas-monde pour venir dans Ma demeure et [recevoir] Ma dignité. Lors de la dernière nuit, Allâh leur pardonne tous".
Un homme demanda : S'agit-il de la nuit du destin ô Messager d'Allâh ?
Il répondit : "Non, ne vois-tu pas que quand les ouvriers travaillent, ils reçoivent leur salaire dès qu'ils ont fini ?"

'Ali (رضي الله عنه) rapporte : "La première nuit de Ramadan, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) se leva, en orateur, célébra les louanges d'Allâh et dit : "Ô hommes! Allâh le Très Haut vous a suffi de vos ennemis parmi les génies, vous a promis de vous exaucer quand Il a dit : {Appelez-Moi, Je vous répondrai...}. Or, Allâh (تعالى) a confié chaque génie rebelle à sept anges de sorte qu'ils ne le déchaînent pas avant la fin de Ramadan. Or, les portes du ciel seront ouvertes dès la première nuit de ce mois jusqu'à la dernière, et toute invocation sera exaucée".
'Ali poursuivit : "Au début de la dernière décade de ce mois, le Messager d'Allâh s'isolait de ses femmes, faisait une retraite spirituelle et passait les nuits en priant".
 


 

 

Publié dans Spécial RAMADAN

Commenter cet article